Le programme d’artiste en résidence

À propos du programme

Le programme d’artiste en résidence du Centre des sciences de l’Ontario offre aux artistes ontariens une occasion unique d’explorer la science et la technologie à travers l’art. Chaque année, notre comité sélectionne un artiste dont le travail s’inscrit étroitement dans la mission du Centre des sciences d’inspirer la passion pour l’aventure humaine de la découverte, allant du scientifique au social, en passant par le culturel.

Le programme d’artiste en résidence met en valeur la créativité, la collaboration, la diversité et l’expérimentation sous toutes leurs formes.

L’artiste en résidence 2021-2022 : Jason Baerg

Jason Baerg, l’artiste en résidence 2021-2022, est non seulement un artiste, mais aussi conservateur, designer, éducateur et membre inscrit des Nations métisses de l’Ontario.

Artiste visuel innovant, Baerg exploite les interventions numériques dans des médiums plus traditionnels, tels que le dessin et la peinture. Son travail a été présenté à la Royal Melbourne Institution of Technology à Melbourne, en Australie; au Digital Dome de l’Institute of the American Indian Arts à Santa Fe, Nouveau-Mexique, aux États-Unis; ainsi qu’à la Semaine de la mode autochtone à Toronto.

Baerg a obtenu son baccalauréat en beaux-arts à l’Université Concordia à Montréal, au Québec, avant de poursuivre une maîtrise en beaux-arts à l’Université Rutgers, dans le New Jersey, aux États-Unis. Il termine actuellement son doctorat à l’Université Monash, à Melbourne, en Australie. Il est également professeur adjoint en pratiques autochtones, en peinture contemporaine et en art médiatique à l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario (OCAD).

À titre d’exemple de son engagement envers la communauté, notons que Baerg a cofondé le Collectif Shushkitew et le Collectif des artistes métis. Il a également été président bénévole du Collectif de conservateurs autochtones et de la Coalition nationale des arts médiatiques autochtones.

Le travail de Baerg au Centre des sciences de l’Ontario comprend Asaimîna, une œuvre dart numérique qui utilise des agrégateurs d'intelligence artificielle (IA) pour créer des paysages sur un globe virtuel, ainsi que Imagine the Year 2161 (Imaginez lan 2161), une expérience vidéo interactive qui encourage les jeunes participants à considérer les façons autochtones de savoir tout en imaginant à quoi ressemblera le monde dans le futur.

Le projet 2021-2022: Sôhkêpayin

Sôhkêpayin (ᓲᐦᑫᐸᔨᐣ) est un mot cri signifiant : «C’est puissant; ça fonctionne efficacement». Ce mot peut s’appliquer tant aux machines qu’à la médecine.

Le projet Sôhkêpayin arrime l’ingéniosité humaine aux richesses du monde naturel. Le but à long terme de ce projet est de développer un genre d’intelligence artificielle (IA) qui utiliserait des données environnementales réelles pour créer de nouveaux résultats, dont des visualisations mettant en vedette les interconnexions complexes de la nature. Cela inspirera par la suite Baerg et d’autres artistes autochtones pour la création de nouvelles œuvres d’art axées sur les quatre éléments : la terre, l’eau, l’air et le feu.

Cette initiative, pilotée par un autochtone, conjugue l’intelligence artificielle, l’écologisme et la façon autochtone d’acquérir des connaissances. Baerg a recruté une équipe de collaborateurs autochtones pour assurer la recherche et la conception de ce programme.

Le Centre des sciences de l’Ontario est fier d’appuyer cette initiative STIAM (science, technologie, ingénierie, arts et mathématiques).

Contact

Des questions? Contactez-nous pour en apprendre davantage.