Toronto commence à rouvrir ses portes, et nous avons bien hâte de vous revoir. Or, nous prenons un peu plus de temps pour tenir compte des nombreuses manipulations de nos modules d’exposition interactifs. Nous vous remercions de votre patience pendant l’élaboration de notre plan exhaustif de sécurité en vue de notre réouverture. S’il y a du nouveau, nous le communiquerons tout de suite.

Accès à des liens supplémentaires dans cette section

Communiqué de presse

Le Centre des sciences de l’Ontario met à l’honneur cinq jeunes du pays pour leurs projets innovateurs

TORONTO (Le 23 juin 2020) – Si jeunes, et déjà des leaders de la communauté pour leurs innovations! Aujourd’hui, le Centre des sciences de l’Ontario annonce les cinq lauréats du Prix d’Innovation Weston pour les jeunes de 2020, récompensés pour leurs projets innovateurs – une machine qui surveille l’insuffisance rénale, des prototypes réduisant le bruit des sèche-mains dans les toilettes publiques, un dispositif portable mesurant l’anxiété et la dépression et un abri portatif pour les personnes sans logis.

Les lauréats, venus d’un bout à l’autre du Canada, ont employé la science, la technologie et l’innovation pour mettre au point des projets dont leur communauté récolterait les bienfaits – de la cueillette de données au codage informatique, en passant par l’ingénierie. Une cérémonie en ligne de remise des prix est prévue juillet.

Le premier prix de 15 000 $ est décerné à Ethan Chan, 15 ans, de Victoria, en Colombie-Britannique. Il a créé un dispositif qui surveille et recueille des données exactes d’insuffisance rénale. Grâce à la colorimétrie de photos, les données numériques fournies raffinent les analyses des bandelettes urinaires classiques et produisent des résultats plus détaillés utiles à la recherche.

« Je suis hyper-reconnaissant. Et si étonné. Je ne pensais pas du tout que je gagnerais. » déclare Ethan en racontant comment il a développé son dispositif quelques heures tous les jours après l’école pendant cinq mois. « J’ai eu plein de problèmes – quand le code ne fonctionnait pas, que le modèle ne s’imprimait pas clairement, quand je n’arrivais pas à trouver le fil qui était défectueux – mais je tenais bon quand même. »

Nora Keegan, 14 ans, de Calgary, en Alberta, se mérite le deuxième prix de 8 500 $ pour ses travaux impliquant la mesure du volume sonore des sèche-mains dans les toilettes publiques. Elle n’avait que 9 ans quand elle a commencé, mais ces travaux ont mené à un prototype qui réduit le volume sonore.

« J’ai remarqué que j’avais mal aux oreilles chaque fois que les sèche-mains se mettaient en marche, et j’ai vu que d’autres enfants se bouchaient les oreilles aussi. Je me suis demandé si le bruit n’était pas trop fort. » explique Nora. « Le grand moment était quand un sèche-mains plus silencieux a été installé à mon école cette année. J’étais ravie de le voir. »

Quant aux finalistes nationales, des prix de 3 500 $ leur ont été remis :

  • Adrianna Vutrano et Pasha Jones, toutes deux âgées de 16 ans, de Pincourt, au Québec, ont mis au point une maison portative sous forme d’un sac à dos de deux kilos. Le sac se déplie comme un accordéon afin d’aider les personnes sans abri à survivre un dur hiver canadien.
  • Nethra Wickramasinghe, 17 ans, de Sudbury, en Ontario, a pris trois ans pour mettre au point un dispositif qui signale à la personne qui le porte ses propres changements physiologiques associés à des troubles dépressifs ou anxieux. Le dispositif est connecté à une application de biofeedback qui emploie aussi la thérapie cognitive comportementale.

« Ces jeunes ont fait preuve de créativité, de cœur à l’ouvrage et de détermination durant le développement de leurs projets novateurs. Chacun a relevé un défi, provenant souvent d’un intérêt personnel, et a cherché des réponses et des solutions concrètes, fondées sur la science. » indique Paul Kortenaar, directeur général du Centre des sciences de l’Ontario. « Nous croyons que la science, la technologie et l’innovation nous aideront à façonner un avenir meilleur pour la société et notre planète. Nous sommes fiers de ces jeunes innovateurs qui incarnent parfaitement une telle idéologie. »

« Les lauréats du Prix d’Innovation Weston pour les jeunes sont une grande source d’inspiration pour nous », affirme Emma Adamo, directrice de la Fondation W. Garfield Weston. « Ces jeunes du pays ont répondu à un besoin réel par du travail acharné, de la créativité et une ténacité inébranlable. Notre Fondation se fait un grand plaisir de soutenir le concours pour stimuler la curiosité et encourager l’innovation scientifique qui contribuera aux mieux-être des Canadiens. »

Le concours annuel, établi en 2008, est ouvert aux personnes de 14 à 18 ans qui emploient la science, la technologie et l’innovation pour un monde meilleur. Les candidatures pour le Prix d’Innovation Weston pour les jeunes de 2021 sont acceptées à partir du 1er octobre 2020.